Vous avez des questions ? Commentaires ? Écrivez-nous. Nous ferons notre possible pour vous répondre dans les meilleurs délais.

Nom et prénom (requis)

Adresse courriel (requise)

No de tel (requis)

Sujet

Message

Blogue

Un virus nommé « Flame »

11.07.12

Une affaire de longue date

L’Union Internationale des Télécommunications (UIT) a reçu  en mai dernier un appel à l’aide de plusieurs États du Moyen-Orient, après que plusieurs installations pétrolières de la région aient été victimes d’une attaque dévastatrice : leurs données stockées sur leurs ordinateurs disparaissaient soudainement. Peu de temps avant, fin avril, l’Iran avait déjà dû couper temporairement les réseaux informatiques  de son industrie pétrolière. Un hasard peu probable, qui ne laissait pas de doute sur l’apparition d’un nouveau virus surnommé « Wiper »(« l’effaceur »).
 
L’affaire rappelle l’épisode de 2010 lorsque « Stuxnet », un virus de conception inédite, avait infecté les ordinateurs pour contrôler les centrifugeuses de l’usine d’enrichissement d’uranium iranienne de Natanz, allant même jusqu’à les saboter et provoquer des explosions.

Pour tenter de neutraliser Wiper, l’UIT a fait appel aux services de la société de sécurité russe Kaspersky. Ces derniers se sont alors aperçus qu’un fichier suspect (déjà détecté dans un virus précédent) avait cette fois été intégré dans un virus non identifié. Ce fichier fut baptisé « Flame », en raison de la redondance de ce mot étrange dans le code informatique.
 
À son tour, une équipe hongroise du laboratoire CrySys a étudié le virus effaceur, a remarqué sa puissance inédite et a transmis le dossier à la société de sécurité américaine Symantec. Le mégavirus nommé « Flame » a été rendu public et a volé la vedette à Wiper, qui, en comparaison, apparaissait soudainement moins menaçant.
 
Un virus de poids
 
Les experts ont alors créé des programmes pour tenter de bloquer le virus. Mais en étudiant le code de Flame, ils ont découvert qu’il pèse 20 mégaoctets, soit 20 fois plus que Stuxnet ! Ils ont alors compris que le virus ne perturbe pas le fonctionnement de l’ordinateur, mais qu’il fonctionne en secret et est comparable à une grosse « boite à outils ».
 
Il est capable d'identifier et de recopier n'importe quel type de fichier, de mémoriser chaque frappe sur le clavier, de faire des captures d'écran, ou encore d'activer le micro de l'ordinateur pour enregistrer les bruits et les conversations. Il peut aussi déclencher l'émetteur-récepteur sans fil Bluetooth pour communiquer avec des ordinateurs portables ou des Smartphones situés à proximité. Piloté à distance, il vise les ordinateurs qui fonctionnent avec le système d’exploitation Windows de Microsoft. Il se fait d’abord passer pour une mise à jour de Windows avant de se propager petit à petit sur le réseau. Une fois sa mission remplie, il s’autodétruit. Les chercheurs estiment que deux ans se sont écoulés entre son existence et sa découverte.
 
La société russe Kaspersky affirme que seul un État a les moyens de mettre en place un tel virus, mais les sociétés de sécurité ne chercheront pas à identifier les concepteurs de Flame, ni ses commanditaires.
 
 

 

Dernières réalisations
La Maison du Pharillon
La Maison du Pharillon

Art Systèmes s’implique dans sa communauté en effectuant la refonte du site web

Visualiser le projet
Teva Canada Innovation
Teva Canada Innovation

Art Systèmes crée un nouveau site pour Teva Canada Innovation.

Visualiser le projet
Nos clients :
citation-1

Construction Anjinnov est une compagnie spécialisée bien établie à Montréal et à Toronto. Elle est réputée pour ses projets d'envergure et sa rigueur à tout points de vues. 

Art Systèmes Canada a été mandaté pour redresser son réseau informatique. Avec une architecture repensée et consolidée, les coûts de maintenance et d'intervention sont quasi innexistants.

citation-2

Saint-Gobain est une multinationale dans les matériaux de construction. Forte de sa présence dans le monde, elle possède une usine à Candiac.

Art Systems Canada Inc. a été mandaté pour concevoir une application en Microsoft Access avec une dorsale Microsoft SQL pour les données. 

citation-3

Montréal Auto Prix est le plus gros marchand de voitures usagées de la région de Montréal.

Ils ont développé une application en Microsoft Access 2010 et Art Systems Canada Inc. a été mandaté pour prendre le relais sur son développement et consolider la solution avec une dorsale en MS SQL.
 

citation-4

Teva Canada Innovation est l’une des quinze plus importantes sociétés pharmaceutiques du monde.

Art Systèmes Canada a conçu plusieurs sites internets dont le portail corporatif de la division Montréalaise. Nous avons également migré plusieurs applications Lotus Note en application .NET

citation-5

MLC Associés Inc. est une firme de génie conseil située à Laval.

MLC a fait appel en 2009 à Art Systems Canada pour redresser leur réseau informatique instable. Depuis, MLC Associés jouissent d'un environnement de travail stable et performant. Art Systems Canada Inc a aussi conçu leur site Internet et veille aux mises à jour régulièrement.
 

Construction Anjinnov est une compagnie spécialisée bien établie à Montréal et à Toronto. Elle est réputée pour ses projets d'envergure et sa rigueur à tout points de vues. 

Art Systèmes Canada a été mandaté pour redresser son réseau informatique. Avec une architecture repensée et consolidée, les coûts de maintenance et d'intervention sont quasi innexistants.

Copyright © 1999 - 2017 Art Systèmes Canada Inc - Tous droits réservés - Services informatiques Art Systems Canada Inc.

hello